//
vous lisez...
Archéologie mexicaine, Chalcatzingo, Iconographie, Morelos, Olmèques, Restauration

Un monolithe dispersé façon puzzle à Chalcatzingo, Morelos

L’INAH propose un bulletin sur une trouvaille peu commune et très intéressante sur le site de Chalcatzingo. Certains spécialistes considèrent qu’il s’agit d’un site olmèque dans le centre du Mexique. Si on prend en compte l’hypothèse de Gallaga, Bachand et Love quand à l’influence olmèque sur le site chiapanèque de Chiapa de Corzo au Chiapas, on pourrait plutôt penser qu’il s’agit d’une façon de penser, d’une religion plus que d’une culture en tant que telle. Resituons d’abord Chalcatzingo à l’aide de cette carte disponible sur Google Earth et Google Maps.
Chalcatzingo est notamment connu pour ces nombreux dessins et sculptures gravés dans la pierre, voir même dans certaines cavernes. Le bloc récemment présenté à la presse a les dimensions suivantes : il a d’abord été retrouvé en onze morceaux. Son élaboration daterait de 800 avant J.-C. Ils étaient situés sur la partie nord du Cerro Gordo de Chalcatzingo.
Blocs de la Triade des félins, Chalcatzingo, Morelos, Préclassique ancien.
Photo Mauricio Marat-INAH, disponible le 26/07/2011 sur :
Les archéologues se sont ensuite attelés à reformer ce puzzle géant et lourd in situ.
Montage des fragments de la Triade des félins, 
Chalcatzingo, Morelos, Préclassique ancien.
Photo Mauricio Marat-INAH, disponible le 26/07/2011 sur :
Voici le résultat final.

Triade des félins, Chalcatzingo, Morelos, Préclassique ancien.
Photo Mauricio Marat-INAH, disponible le 26/07/2011 sur : 

L’ensemble mesure 1,5 m de haut pour 1,1 m de large et 40 cm de profondeur. Les archéologues ont progressivement sorti de terre les blocs à partir du mois d’avril de cette année. Les restaurateurs Olga Lucía González et Gilberto Buitrago ont coordonnés les travaux qui faisaient partie d’un projet plus vaste visant à conserver différents monolithes présents sur la face nord du Cerro Gordo de Chalcatzingo. Buitrago explique que c’est en procédant au déblaiement et à la préparation du terrain pour d’autres monolithes que ceux formant la Triade des félins ont pu être retrouvés.

Chalcatzingo est connu depuis longtemps par les mésoaméricanistes car il présente une iconographie dont de nombreux éléments sont précurseurs d’autres manifestations artistiques dans le centre du Mexique, et notamment sur le Haut Plateau central. Les jaguars et les félins occupent une place particulière dans l’iconographie dite « olmèque ». Ils sont liés à la nuit, à l’obscurité, à l’eau, à au soleil décroissant chez les Mexicas, durant le Postclassique. Dans ce cas particulier, l’archéologue Mario Córdova Tello, responsable du Centre INAH Morelos, émet l’hypothèse selon laquelle ce monolithe et les autres retrouvés au pied de la face nord du Cerro Gordo pourraient avoir formé une longue frise.

On peut d’ores et déjà voir le monolithe de la Triade des félins en visitant le site. Un autre monolithe, appelé les Olmèques marchant et datant de la même époque, est également visible, 50 ans après son dégagement partiel par Roman Piña Chan.

L’INAH propose également un diaporama disponible sur son site et préparé par Mauricio Marat. On pourra lire le bulletin de l’INAH en espagnol disponible en format pdf à cette adresse.

Une vidéo résume rapidement la découverte et la restauration de cette pierre sculptée. Elle est disponible sur la chaîne INAHTV, en cliquant sur Youtube.

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :