//
vous lisez...
Archéologie mexicaine, explorations archéologiques, Mexicas, Restauration, Sculpture, Templo Mayor, Tenochtitlan

Fouilles sur l’emplacement du futur musée de Tlaltecuhtli

Nous avions parlé il y a quelque temps de l’aménagement d’une dépendance du Museo del Templo Mayor, dans le centre-ville du DF. Quelques semaines après avoir annoncé des avancées significatives sur les fouilles de ce qui semble être une pyramide d’Ehecatl, Raul Barrera Rodríguez est revenu sur les explorations qui ont lieu à l’endroit où seront déposés le monolithe de Tlaltecuhtli et les offrandes découvertes depuis 2006 à la verticale de son emplacement.

C’est donc sous ce qui sera le futur écrin de Tlaltecuhtli, au carrefour des rues Guatemala et Seminario qu’on a retrouvé récemment une fosse de 12,2 m de long sur 7,7 m de large. Parmi le nombreux matériel mis à jour dans les premiers niveaux stratigraphiques, Barrera Rodríguez a indiqué l’existence d’un tepetlacalli ou caisse de pierre. Ce type d’artefact en pierre volcanique servait habituellement pour des rites autosacrificiels (Lopez Austin et Lopez Lujan, 2009 : p. 321 sq). Dans ce cas, il semblerait que les Tenochcas aient vidés la caisse de son offrande.

Le responsable du Proyecto de Arqueologia Urbana a surtout longuement digressé sur 5 sculptures qui semblent avoir été encastrées dans les parois de la grande pyramide double de Huitzilopochtli et Tlaloc. La première a la forme d’un crâne décharné et mesure 88 cm de long. Ce type d’ornement architectural était stuqué puis peint. Une seconde sculpture représente une tête de serpent (46 cm de long sur 25 cm de haut), semblable à celles qu’on peut voir aujourd’hui sur les parois latérales restaurées du Templo Mayor et qui symbolisent ensemble le coatepantli, le mur de serpents (Lopez Austin & Lopez Lujan, 2009 : p. 293). Des traces de peinture rouge et ocre ont été également relevées.

Tête de serpent, sculpture, pierre volcanique, 
Mexico, Postclassique récent.
Photo disponible le 30/03/2011 sur : 

Un troisième élément architectural est une biznaga, haute de 50 cm pour 25 cm de large. Un fragment de pierre sculptée et représentant probablement un soleil mesure de 38 cm de largeur sur 35 cm de hauteur et 28 cm de profond) a été également inventorié. Une autre pierre sculptée en bas-relief a attiré l’attention des archéologues : elle mesure 96 cm de haut pour 65 cm de large. On peut observer une jambe dont le genou est décorée par la gueule du monstre ouverte : il est fortement probable que ce relief représente à Tlaltecuhtli.

Pour Barrera, il ne fait aucun doute que la présence de tous ces objets, dont certains retrouvés à l’état fragmentaire, ont été rituellement « tués » avant d’être déposés dans cette fosse. L’ensemble fut ensuite recouvert de tezontle et de chaux, à une époque proche de l’arrivée des Espagnols. Il n’exclut pas que ce rite ait été effectué au moment d’un agrandissement de la pyramide double entre 1520 et 1521.

De nombreuses surprises sont à attendre dans un périmètre de 52 m de long sur 22 m de large. Cependant la construction du futur musée ne permet pas d’envisager un projet à long terme. En attendant, vous pouvez regarder ce diaporama disponible sur le site de l’INAH.

Bibliographie:
Alfonso Lopez Austin & Leonardo Lopez Lujan (2006). Monte Sagrado – Templo Mayor,  Mexico : INAH-UNAM.

Publicités

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :