//
vous lisez...
Acanceh, Archéoastronomie, Classique, Postclassique, Yucatan

Archéoastronomie à Acanceh

Les phénomènes archéoastronomiques ont souvent régi la construction des bâtiments et structures religieuses en Mésoamérique. Le Templo Mayor de Tenochtitlan, bien que complètement détruit était orienté vers l’ouest. Le Castillo ou Pyramide de Kukulcan est le décor et l’acteur de la projection du soleil durant les équinoxes. Le soleil est parfaitement aligné aux mêmes dates dans la partie supérieure de la Pyramide des 7 poupées à Dzibichaltun, au Yucatan. Un rai lumineux est projeté à travers un étroit puits à Xochicalco, Morelos. Deux structures E permettent d’observer l’alignement du soleil à différentes dates de l’année à Uaxactun, au Guatemala.

Phénomène archéoastronomique, Dzibilchaltun, Yucatan.
Photo prise le 19 mars 2010 par mescal 2010, disponible le 21/03/2011 sur :
http://www.flickr.com/photos/48196748@N07/4452151570/

Le dernier exemple en date est un observatoire caché sous une des pyramides situées dans le village yucatèque d’Acanceh, à une trentaine de killomètres de Mérida. L’équipe archéologique dirigée par Beatriz Quintal Suaste a ainsi découvert une cache d’un peu de moins de deux mètres de diamètre sous la pyramide. On y accède par un boyau de 40 cm de large et sur de deux mètres de haut. Seule une personne peut entrer pour observer l’entrée de la lumière solaire lorsque le soleil passe au zénith les 25 et 26 mai d’une part, les 22 et 23 juillet d’autre part.
Acanceh est une zone archéologique composée de plusieurs édifices construit entre les IIIe et Ve siècles de notre ère, même s’il furent occupés pendant plus longtemps. Jorge Pérez de Lara a rédigé un petit guide pour connaître mieux Acanceh. Il est consultable en cliquant sur ce lien. La pyramide abritant des masques en stuc qui ont fait le renom de la zone symbolise le synchrétisme religieux de la population locale : il n’est pas rare de voir certains rituels catholiques avoir lieu sur la pyramide.

Structure 1, Acanceh, Yucatan, Classique moyen.
Photo prise en mars 1997 par HJPD, disponible le 21/03 sur :
Cette information ayant été publiée sur différentes sites d’informations en ligne, il convient d’attendre une confirmation sur le site officiel de l’INAH, via un bulletin.

Références bibliographiques
Aveni, Anthony F., and Horst Hartung 1986. « Uaxactun, Guatemala, Group E ». In World Archaeoastronomy. Edited by A. Aveni, pp. 441-461. Cambridge University Press, London, Cambridge.
Quinta Suaste, B. (1999). « Los mascaras de Acanceh », in Arqueologia Mexicana, vol. VII, num. 37, p. 14-17. Mexico : Editorial Raices-INAH.
« Mascaras mayas ». Publié en ligne le 29/10/2009 sur http://www.inah.gob.mx/index.php/boletines/7-zonas-arqueologicas/2479-mascarones-mayas .
Veldés, Juan Antonio (éd) (2005). El Período Clásico en Uaxactún, Guatemala: Arqueología en el Centro de Petén. Guatemala: Instituto de Investigaciones Históricas, Antropológicas y Arqueológicas, Escuela de Historia, Universidad de San Carlos de Guatemala. Document  pdf disponible le 21/03/2011 sur : http://escuelahistoria.usac.edu.gt/iihaa/uaxactun.pdf .

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :