//
vous lisez...
Archéologie mexicaine, explorations archéologiques, Mots, Rites, Templo Mayor, Tenochtitlan, Tlaltecuhtli

Tlaltecuhtli en couverture de National Geographic

On pourrait parler de consécration internationale pour Leonardo Lopez Lujan et ses collaborateurs du Proyecto Templo Mayor. Dans sa version espagnole, la revue National Geographic fait sa une avec une photo du monolithe de Tlaltecuhtli.

Photo Kenneth Garret pour National Geographic en espagnol,
Disponible le 6 novembre 2010 sur : http://tinyurl.com/29mdhz4 .

A l’intérieur du magazine, on retrouve deux articles sur les fouilles entreprises depuis 2005 dans les Ajacaras, en contrebas de ce qui étaient les escaliers du Templo Mayor. Le premier article est l’oeuvre de Robert Draper : il y présente rapidement l’ancienne métropole et s’attarde notamment sur Ahuizotl, le tlatloani antérieur à Moctezuma II. Rappelons que l’hypothèse de travail de Lopez Lujan est que sous le monolithe de Tlaltecuhtli pourraient reposer les restes d’un ou de plusieurs tlatoque.

Offrande 126, Templo Mayor, Tenochtitlan,
Postclassique tardif.
Photo B. Lobjois, prise le 14/07/2010.

Pour sa part Leonardo Lopez Lujan revient rapidement sur les difficultés à fouiller dans un contexte urbain et stratigraphique aussi complexe que celui de Mexico. Pourtant il n’en oublie pas les avantages, avec un meilleur accès aux ressources bibliographiques, aux laboratoires d’analyses, et aux équipes de restauration qui garantissent un état optimal de conservation pour les plus de 8500 pièces retrouvées lors des fouilles. Malheureusement on regrettera que son article ne soit pas disponible sur le site de NG ou dans la version française de la revue.

Canidé, Offrande 120.
Templo Mayor de Tenochtitlan, Postclassique tardif.
Photo B. Lobjois, prise le 14/07/2010.

La publication est axée très grand public et explique de manière très simple et très imagée les avancées incroyables réalisées par Leonardo et son équipe pluridisciplinaire. J’ai particulièrement apprécié une infographie qui met en abîme l’offrande de « l’aristochien » comme l’appelle LLL : en quatre pages, le lecteur descend progressivement vers l’île où s’est développée Tenochtitlan, le centre cérémoniel, le Templo Mayor, la pierre monumentale jusqu’à l’Offrande 131. Les auteurs s’attardent sur la stratigraphie de l’offrande 120, dite de l' »aristochien », visible partiellement lors de l’exposition Moctezuma II: Tiempo y Destino de un Gobernante. Néanmoins cette stratigraphie manque un peu de précision et on se perd entre le contenu et le numéro de chaque offrande.


Couteau de silex décoré avec l’ehecacozcatl et l’epcololli,
Offrande 125, Templo Mayor de Tenochtitlan,
Postclassique tardif.
Photo B. Lobjois prise le 14/07/2010.

Ornement pour coiffe en or,
Offrande 125, Templo Mayor de Tenochtitlan,
Postclassique tardif,
Photo B. Lobjois, prise le 14/07/2010.

Référence bibliographique :
CHAVEZ BALDERAS, Ximena, AGUIRRE, Alejandra, MIRAMONTES, Ana; et ROBLES, Erika. 2010. « Los cuchillos ataviados de la Ofrenda 125, Temlo Mayor de Tenochtitlan ». In Arqueologia Mexicana, vol. XVII, num. 103, Editorial Raices-INAH, p. 70-75.

[édition du 11 novembre 2010 : suite à certains commentaires pertinents de nos lecteurs, nous avons procédé à certaines modifications concernant les informations]

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

2 réflexions sur “Tlaltecuhtli en couverture de National Geographic

  1. La version Française parait semblable à celle que vous décrivez, une belle photo des fouilles du temple de templo mayor de nuit, effectivement on trouve également le détail de l'offrande 125, que je trouve très pertinent, une chouette illustration du paquet funéraire d'ahuitzotl porté à son bucher par des nobles de justin sweet l'illustrateur de Narnia, un récit effectivement grand public, mais bon on va pas se plaindre car en France les articles sont plutôt rare, le dernier en date fût celui celui du figaro suite à l'expo « l'or des incas  » de la Pinacothèque ( très chouette expo au passage ) qui a consacré un hors série, enfin on trouve à la fin du reportage un message qui dit ceci: ce projet a été en partie financé par vos adhésions au NGS, je crois que c'est claire comme info ! merci pour votre réactivité dans les news en tout cas, continuez ….

    cuetzpalin

    Publié par jo | 7 novembre 2010, 14 h 23 min
  2. C'est bien qu'on puisse lire ces articles dans la version française. Il est essentiel que les travaux des archéologues et restaurateurs mexicains puissent être diffusés à travers le monde. La NGS a toujours été partie prenante dans le financement de missions archéologiques. Le fait qu'un archéologue comme Leonardo Lopez Lujan rédiger un court article donne une certaine crédibilité à l'ensemble du dossier, à l'instar de ce que William Saturno avait fait il y a quelques années pour les peintures murales de San Bartolo au Guatemala.
    Merci également pour vos encouragements. Nous essayons en effet d'être réactifs mais ce n'est pas toujours facile.

    Publié par Cacalotl | 11 novembre 2010, 0 h 28 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :