//
vous lisez...
Anthropologie physique, Archéologie mexicaine, San Luis Potosi, Tamtok

Des corps enterrés retrouvés à Tamtoc, San Luis Potosi

37 corps ont été mis à jour cette année et l’année passée par des archéologues de l’INAH dans le site de Tamtoc, situé dans l’état de San Luis Potosi, au nord-est du Mexique. Datés pour la plupart du Postclassique moyen entre 1100 et 1200 après Jésus-Christ, ces restes humains ont été soumis à des analyses médicales et légistes.

Il en résulte qu’une partie d’entre eux souffraient d’infections qui ont provoqué des déformations osseuses sévères. Leurs corps avaient été placés à proximité de la stèle 32 située dans la partie nord du site, appelée la Noria. Sur cette stèle, les archéologues ont noté la présence d’un calendrier lunaire si bien qu’ils ont proposé d’interpréter cette partie du site comme lié à un culte de la fertilité. Mais le problème est que la stèle 32 date du VIIe siècle après Jésus-Christ. Découverte en 2006, elle mesure 8 mètres sur 12 mètres.

Dessin du relief de la stèle 32, Tamtoc, Classique Moyen.
Retrouvée le 23 octobre 2009 sur

30 autres corps avaient été retrouvés les années précédentes. En dépit de ces 60 squelettes, les anthropologues physiques et les médecins légistes estiment avoir besoin de plus d’informations pour véritablement établir un patron pour expliquer l’origine de ces infections et la raison des enterrements dans cette partie du site. Néanmoins on a pu établir que les femmes étaient majoritairement présentes parmi les corps retrouvés, même si hommes et enfants y figuraient aussi. Ils étaient enterrés sous de petits tumuli d’environ 50 centimètres de diamètre pour 30 à 40 centimètres de hauteur. Ils sont répartis selon un axe est-ouest, a priori en relation avec la courser du soleil. Lors de ces fouilles, des pointes de projectiles, des pièces de colliers et des bracelets ont été découverts.

Tamtoc est un site de culture huastèque. Il s’appelait d’ailleurs Tamohi, ce qui signifie « Lieu des tourbillons d’eau » en huastèque. Il se situe sur la rive droite de la rivière Tampaón. Décuvert par une mission française en 1929, il a notamment été fouillé par Guy Stresser-Péan dans les années 1960. Depuis le Proyecto Tamtoc se poursuit. Il est ouvert au public depuis 2006.

Références bibliographiques et électroniques

  • Stresser-Péan, Guy et Claude Stresser-Péan. 2001. Tamtok, sitio arqueológico huasteco: Su historia, sus edificios. Tomo I. Consejo Nacional para la Cultura y los Artes – CONACULTA, Centro de Estudios Mexicanos y Centroamericanos – CEMCA, El Colegio de San Luis, Instituto de Cultura de San Luis Potosí, Instituto Nacional de Antropología e Historia – INAH, Mexico.
  •  Stresser-Péan, Guy et Claude Stresser-Péan. 2005. Tamtok, sitio arqueológico huasteco: Su vida cotidiana. Tomo II.Consejo Nacional para la Cultura y los Artes – CONACULTA, Centro de Estudios Mexicanos y Centroamericanos – CEMCA, El Colegio de San Luis, Instituto de Cultura de San Luis Potosí, Instituto Nacional de Antropología e Historia – INAH, Mexico.
  • Article « Cultura Huasteca » sur Wikipedia en espagnol.
Publicités

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :