//
vous lisez...
Archéologie précolombienne, Chalmecas, Malinalco, Mexicas, mythologie

Promenade à Malinalco

Le titre de cette note vous emmènera directement vers un site archéologique peu connu mais dont l’importance rituelle était de tout premier ordre pour les Mexicas.
Malinalco est situé dans l’état de Mexico, à quelques 45 kilomètres de Cuernavaca (dans l’état de nMorelos) et à 80 kilomètres du DF. Pourtant y accéder n’est pas chose facile.

http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&t=h&msa=0&msid=103540019620091536911.00046b058fa74079620d8&ll=18.95228,-99.502487&spn=0.006088,0.006437&z=16&output=embed
Afficher Zones archéologiques présentées sur Mexique Ancien sur une carte plus grande

Le nom moderne est issu de Malinalxoch, qui signifie Fleur de malinalli. Pour les anciens Mexicas, le malinalli est une longue herbe qu’on utilisait volontiers lors des rituels. Dans certains mythes aztèques, Malinalxochitl est une des soeurs de Huitzilopochtli. M. Graulich, en s’appuyant sur Torquemada, explique qu’elle serait surtout un avatar des déesses Itzpapalotl et Cihuacoatl (1987: 220 et suivantes). Elle est notamment présentée comme dévoreuse de coeurs humains, c’est à dire qu’elle brise le feu intérieur, interrompt le mouvement. Selon l’Historia de los Mexicanos por sus Pinturas, les habitants du Michoacan seraient descendants de Malinalxochitl. Elle était la déesse du calpulli des Chalmecas.

Son fils, Copil, vouait une haine farouche à l’encontre de son prestigieux oncle et avait juré sa perte et celle de son peuple. Fomentant une coalition des peuples entourants les Mexicas, Copil fut assassiné à Chapultepec par un des porteurs du paquet sacré de Huitzilopochtli et son coeur fut arraché avant d’être jeté dans la lagune où sera fondée plus tard Tenochtitlan (Graulich, 1987 : 237-240).

Cuauhcalli, Malinalco, Estado de Mexico.
Photo disponible le 1er septembre 2009 sur http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ab/TemploCerroIdolos.jpg/800px-TemploCerroIdolos.jpg, s.v. « Malinalco ».

La construction du complexe de temples creusés à même la falaise commença sous le règne d’Ahuizotl et se poursuivit sous celui de Moctezuma II. Selon certaines sources, c’est à Malinalco que ce dernier entendit parler pour la première fois de la présence de teteo (dieux en nahuatl) blonds qui crachaient du feu et qui devaient causer sa perte. La construction la plus frappante est appelée Cuauhcalli (Maison de l’aigle ou par métaphore du soleil) répond à des alignements astronomiques précis et calculés.

La visite virtuelle de Malinalco est courte et ne propose pas d’informations qui auraient pu être précieuses pour comprendre son importance. Nous souhaitions que certaines de ces lacunes soient ici comblées.

Publicités

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :