//
vous lisez...
Archéologie mexicaine, Art rupestre, Coahuila, Ethnographie, Guanajuato, Guerrero, Jalisco, Mayas, MNA, Occident, Sonora, Zapotèques

Une petite visite du Musée National d’Anthropologie, Mexico (2ème partie)

Remis de vos émotions ? Car il convient de boucler notre petite visite virtuel du MNA. Nous en étions restés à la fameuse salle « Mexica », encore dirigée il y a peu par feu-Felipe Solis. Notre parcours nous emmène vers la salle « Culturas de Oaxaca ». Cet état a été occupé de longue date mais les Zapotèques (peuple des nuages) l’ont considérablement marqué de leur empreinte dans des sites comme Monte Alban (dès le Préclassique), Lambityeco ou encore San José Mogote. Plus récemment, les Mixtèques dont le territoire était réparti sur les états voisins de Puebla et du Morelos nous ont légués un patrimoine précieux.

La salle « Cultures de la Côte du Golfe » nous montre toute la diversité culturelle présente à travers les états de Tamaulipas, du Véracruz et du Tabasco. Nahuas, Otomies, Huastèques, Totonaques, Popolacas, Zoques ont ainsi créé une zone d’influences interculturelles très importantes mais héritées d’une tradition mésoaméricaine héritée probablement des Olmèques. On y trouve des pièces venu de Castillo de Teayo, d’El Tajin, de Las Higueras, La Venta. A l’extérieur, on peut voir une reconstitution du monument reproduisant Mictlantecuhtli à échelle humaine et faite de céramique crue.

L’autre salle importante du musée est la salle « Maya ». Complètement refaite et réinauguré en 2003. On y découvre là aussi une culture millénaire, aux parlers multiples Car il convient de dire qu’il n’y a pas eu un peuple mais des peuples mayas. Pour eux, l’art est une manifestation mythique et religieuse importante comme en témoigne les reconstitutions des peintures murales de Bonampak, ou des ruines de la zone Puuc, les statuettes en céramique de l’île de Jaina, le palais de Hoch’ob…

Je n’oublie pas la reconsitution de la tombe du souverain palencain Pakal et son fameux masque de jade récemment restauré.

La salle « Cultures de l’occident », on peut découvrir des objets issues de traditions et d’époques très distinctes : il faut retenir notamment les cultures Chupicuaro, Aztatlan, Tarasque, Mezcala et Capacha réparties alors sur les états du Michoacan, du Nayarit, du Guerrero, du Guanajuato, du Jalisco et du Colima.

La salle « Cultures du Nord » correspond à l’espace le plus vaste du pays, s’étirant entre la Basse-Californie d’un côté et les états du Nuevo Leon et du Tamaulipas à l’ouest. Les cultures y étaient principalement nomades même si des exemples de sédentarisation à La Quemada ou Paquimé existaient. On peut néanmoins apprécier l’artisanat de ces populations ou même leurs peintures ruspestres ou les pétroglyphes qu’ils ont laissé sur la roche.

Généralement le visiteur commun s’arrête après avoir parcouru la partie basse du MNA et délaisse à tort la partie « Ethnographie » située au premier étage. Ici il s’agit d’avoir un regard différent sur les populations indigènes qui continuent de vivre à travers tout le pays, que ce soit les Tarahumaras, redécouverts par le français Antonin Artaud, que les Mayas Lacandons.

Le site de l’INAH met à disposition des touristes une visite virtuelle du MNA.

Publicités

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Publicités

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :