//
vous lisez...
Archéologie mexicaine, El Tajin, Sauvegarde, Sculpture, Veracruz

Dégâts dans le site archéologique de El Tajin

Bas-relief de la tete de serpent endommagée dans
le champs de jeu de balle de El Tajin
La Jornada du 21 mars annonce la découverte des dégâts produits par l’installation de l’éclairage des pyramides. Effectivement, un bas-relief a été endommagé à coup de marteau le 15 mars derniers par des inconnus.
Les gardiens de la zone archéologique ont aussi révélé que les dégâts concerne une tête de serpent localisée sur un des murs de l’esplanade du terrain de jeu de balle 17-27. D’après l’avis de la Jornada, l’INAH a gardé le silence sur cette affaire.

Gabriel García Xochihua, délegué du Syndicat des Travailleurs Administratifs, Techniques et Manuels de l’INAH, a dénoncé également l’existence d’une fissure de 30 mètres au coin nord-ouest de la Pyramide des Niches. Apparemment, elle s’est produite après l’installation du spectacle multimedia conçu par le français Yves Pépin il y a cinq ans. Cette fissure pourrait représenter un vrai danger, puisqu’elle pourrait provoquer un glissement de terrain et l’écroulement du temple.

La pyramide des niches,
Photo retrouvée sur le site d’El Universel dans son édition du 9/03/09

García Xochihua fait savoir que les 34 gardiens totonaques du site archéologique sont unis et ils rejettent totalement l’initiative du Resplendor Teotihuacano mis en place à Teotihuacan. Ils dénoncent entre autres le mutisme de l’INAH et sa complicité avec les organisateurs du festival annuel Cumbre Tajin. Ils estiment que l’INAH recherche uniquement l’enrichissement et non la préservation du patrimoine. Ce sont des accusations graves qui ne manqueront pas de relancer la polémique du futur spectacle Son et lumière de Teotihuacan, voulue et commanditée par le gouverneur priiste de l’état de Mexico et probable candidat du même parti aux prochaines élections présidentielles de 2012, Enrique Peña Nieto.

Vue de la pyramide des Niches, El Tajin, Veracruz, octobre 2004.
Photo B. Lobjois

Rappelons qu’à l’instar de Teotihuacan, El Tajin a été classé au Patrimoine de l’humanité, notamment pour sa pyramide des Niches. La version en ligne du quotidien El Universal rapporte la décision de créer une équipe interdisciplinaire (anthropologie, archéologie, épigraphie, linguistique, restauration, astronomie..) afin de cartographier en détail l’intégralité du site. Le directeur du site, Jacobo Mugarte Moo, et l’archéologue Patricia Castillo Peña estiment qu’environ 15% du site avaient été fouillés et que de nombreuses cités satellites demeurent cachées sous la végétation. Ils n’excluent pas qu’El Tajin puisse être plus étendu que Cholula ou Teotihuacan.

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :