//
vous lisez...
Archéologie mexicaine, Mayapan, Mayas, Sauvegarde, Yucatan

Travaux de restauration dans le site de Mayapan, Yucatan

L’Instituto Nacional de Antropología e Historia a développé une méthode pour remédier aux dommages des peintures murales et des reliefs architectoniques du site yucatèque de Mayapan. Ils sont dus à l’application, il y a quelques années, de polymères synthétiques qui forment une cape imperméable adhérant complètement aux pigments et empêchant l’humidité captée d’en sortir. Un simple changement de température peut donc compromettre cette cape et l’intégrité des couches de peinture qui peuvent se désagréger.

La finalité – comme Claudia Garcia, coordinatrice de la section de restauration du Centre INAH Yucatan a expliqué – est de prouver la validité de l’application de microémulsions qui doivent éliminer la présence des polymères.


Détail de la peinture du Temple du Pêcheur, Mayapan
Photo Bertrand LOBJOIS

Les microémulsions fonctionnent comme des solvants qui enlèvent les capes de polymères, mais avant de les appliquer aux peintures murales et aux bâtiments du site, d’autres tests en laboratoire seront nécessaires.


Peintures du Temple des Niches, Mayapan, Yuc.
Photo Bertrand LOBJOIS.
Les peintures et les édifices les plus affectés par ce problème sont le Temple du Pêcheur et le Temple des Niches.


Source : La Jornada

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :