//
vous lisez...
Ma pomme, Saveurs

Foire de l’état de Oaxaca à San Pedro Garza Garcia

Parlons un peu nourriture… Il se trouve que samedi dernier, j’errais avec mon épouse dans la zone urbaine de Monterrey et en passant dans la commune la plus riche du pays : San Pedro Garza Garcia. Nous devions aller voir un film dans l’un des nombreux multiplexes de la ville. Malheureusement ils sont souvent remplis d’adolescents boutonneux et bruyants. Nous avons donc rebroussé chemin pour trouver autre chose à faire. Et là, accroché au feu de signalisation, nous avons vu une pancarte pour annoncer une petite foire à l’artisanat de Oaxaca sur le zocalo de la vieille ville de San Pedro.

Nous avons traversé la ville pour garer la voiture dans une ruelle calme à deux cents mètres de la place. Tout le folklore de Oaxaca se présenta à nos yeux : céramiques noires, huipiles et autres rebozos, jouets en bois, cafés, miels, chocolats, glaces et autres bijoux sont alignés dans des petits stands. Sur l’un des côtés de la place, une petite scène a été dressée : des danseurs de la Mixteca Alta, originaires de Tlachiaco, interprétèrent la fameuse Guelaguetza, danse classée récemment au patrimoine mondiale de l’humanité.

Parfois le mezcal est proposé dans une bouteille originale.

Terminant notre petit tour du zocalo, nous vîmes un petit restaurant au menu plein de souvenirs : tamales, mole negro, quesadillas de quesito oaxaqueño, molotes, sauterelles grillées… Malheureusement l’endroit était bondé. Renseignement pris, nous décidâmes de revenir le dimanche matin pour y prendre notre petit déjeûner.
Nous nous réveillâmes tôt pour arriver au petit restaurant.

Les cuisinières étaient en train de préparer la masa pour fabriquer leurs tortillas.


Sur le comptoir, deux grandes jarres en plastiques sont remplis d’eaux aromatisées : celle de gauche est une agua horchata (faite avec les graines de melon comme cela doit être fait) au melon et aux noix. Celle de droite est une agua de papaye.

J’ai découvert les molotes : ce sont des petits pains à la pomme de terre et au chorizo.

Mais j’ai finalement jeté mon dévolu sur deux énormes tamales de mole negro. Je dis énorme car leur taille n’a rien à voir avec les tamales qu’on sert au nord du pays. Ils sont tous petits et servis dans des feuilles de maïs. Dans le cas des tamales du centre du pays, on les sert dans des feuilles de bananier. Ils sont donc moins secs et plus savoureux.


J’avais l’opportunité de manger des sauterelles mais celles-ci étaient trop grosses à mon goût. Je préfère les petites sauterelles en fait, en tacos avec un peu de jus de citron vert.


Mon épouse a préféré commander une quesadilla au fromage de Oaxaca et aux fleurs de courgettes. Pour y avoir gouté, je dois dire qu’elle était excellente.

À propos de mexiqueancien

Etudiant-chercheur

Discussion

Pas encore de commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :